Les nouveaux arrivants au Canada pourraient devoir s’isoler pendant 14 jours selon les directives du gouvernement. Assurez-vous d’avoir des fonds suffisants pour assurer vos besoins essentiels et ceux de votre famille pendant la période de quarantaine obligatoire. Il peut s’écouler plus de 14 jours avant que vous puissiez passer à votre succursale et accéder à vos fonds après votre arrivée au Canada. Cliquez ici pour en savoir plus.

Détails
Lisez des articles sur la vie au Canada

Neuf étapes pour devenir propriétaire à votre arrivée au Canada

Alors que vous vous établissez au Canada, l’accès à la propriété pourrait être une option envisageable pour vous et votre famille. Devenir propriétaire est le rêve de plusieurs. Cependant, lorsqu’il s’agit de votre première maison au Canada, le processus pour transformer le rêve en réalité comporte un certain nombre d’étapes. Vous trouverez ci-dessous neuf étapes qui vous mèneront à l’achat de votre première maison au Canada.

Étape 1 : Déterminer si devenir propriétaire vous convient

L’achat d’une maison est un engagement financier important, surtout si vous venez d’arriver au Canada. La première étape est donc de déterminer si devenir propriétaire est une option qui vous convient. Commencez par vous poser les questions suivantes :

  • Quelle est la meilleure option du point de vue financier? La Banque Scotia propose un outil en ligne, Devriez-vous louer ou acheter? pour vous aider à comparer les coûts d’un prêt hypothécaire à ceux d’un loyer.
  • Quelle est votre cote de crédit? Une grande part du financement d’une maison s’obtient grâce à de bons antécédents de crédit (lisez notre article sur le crédit). Lorsqu’ils s’installent à l’étranger, il peut être difficile pour les nouveaux arrivants de bâtir leur historique de crédit dans leur pays d'adoption. Le fait d’attendre d’avoir établi votre dossier de crédit pourrait vous aider à obtenir un meilleur taux pour votre prêt hypothécaire.
  • Connaissez-vous les coûts supplémentaires liés à l’accession à la propriété? Cet article (en anglais seulement) dresse la liste de tous les frais associés à l’achat d’une première maison au Canada.

Étape 2 : Évaluer votre capacité d’emprunt

La plupart des Canadiens financent l’achat de leur première maison en obtenant un prêt hypothécaire. Avant de commencer vos recherches pour trouver une maison, vous devez déterminer le montant maximum que vous pouvez emprunter. À cet égard, le calculateur Combien pouvez-vous emprunter? de la Banque Scotia peut vous aider.

Vous pouvez ensuite rencontrer un conseiller de la Banque Scotia pour amorcer le processus de préapprobation d’un prêt hypothécaire. (La préapprobation de votre prêt hypothécaire signifie que le prêteur a examiné votre situation financière afin de déterminer le montant maximum qu’il pourrait vous permettre d’emprunter. Le montant lui-même dépend de la valeur de votre maison et du montant de votre mise de fonds.) En règle générale, la préapprobation est valide pour une période de 60 à 120 jours. Bien que cette étape ne soit pas obligatoire, les exigences en matière de crédit pour l’octroi des prêts hypothécaires sont différentes au Canada. Par conséquent, même si votre salaire est le même que dans votre pays d’origine, la valeur du prêt hypothécaire pour lequel vous êtes admissible pourrait être différente. En obtenant un prêt préapprouvé, vous saurez d’entrée de jeu combien vous pouvez emprunter, ce qui vous aidera à mieux cibler vos recherches et à faire une offre d'achat sur une maison au Canada.

Étape 3 : Obtenir de l’aide

Au Canada, plusieurs ressources sont disponibles pour vous aider dans vos recherches. Vous pouvez faire affaire avec un agent immobilier, utiliser des services immobiliers en ligne ou encore acheter votre maison d’un particulier sans l’intermédiaire d’un courtier immobilier.

Les agents immobiliers sont des experts du marché immobilier et peuvent vous aider avec les nombreux documents à remplir pour l’achat d’une propriété et à négocier le prix d’achat final, en plus de vous fournir conseils et soutien. Informez-vous auprès des gens de votre nouveau quartier pour savoir s’ils peuvent recommander un agent. Vous pouvez aussi consulter le site Web Realtor.ca pour trouver un agent de bonne réputation. Les spécialistes mobiles du crédit hypothécaire de la Banque Scotia peuvent également vous mettre en communication avec un agent immobilier partenaire de confiance. Les agents immobiliers sont rémunérés sous forme de commissions qui sont payées par la personne qui vend sa propriété, une fois l’achat conclu. Le montant de la commission varie de 3 % à 7 % du prix de vente.

De plus, des sociétés en ligne comme Purplebricks fournissent des services immobiliers, à un tarif fixe, quel que soit le prix de la propriété.

L’achat d’une maison sans intermédiaire est aussi possible au Canada. C’est le cas, par exemple, lorsque vous trouvez une propriété à vendre par le propriétaire et que vous souhaitez simplement en faire l’achat sans avoir recours à un courtier immobilier. Il est cependant recommandé de demander à un expert, comme un notaire ou un avocat, de passer en revue les documents avec vous avant que vous ne les signiez pour vous assurer que vous en comprenez tout le contenu. Cela est particulièrement important si vous venez d’arriver au Canada, pour vous protéger de ceux qui pourraient être tentés de vous arnaquer en profitant de votre méconnaissance des transactions immobilières au Canada.

Étape 4 : Choisir le quartier qui vous convient

Pour trouver la maison qui vous convient au Canada, vous devez également déterminer l’endroit où vous aimeriez vous installer, ce qui peut être plus difficile pour les nouveaux arrivants, car vous ne connaissez pas encore tous les quartiers ni le type de collectivité susceptible de vous intéresser. Voici certains éléments à considérer :

  • Enfants : Si vous avez des enfants, est-il important pour vous d’habiter à distance de marche de l’école ou de la garderie?
  • Quartier rural ou urbain : Préférez-vous habiter près du centre-ville ou dans un quartier plus tranquille et moins densément peuplé? Ce choix pourrait avoir une influence sur la taille de la maison ou du logement; si vous souhaitez avoir plus d’espace, vous pourriez trouver une plus grande maison dans une ville plus petite.
  • Activités culturelles : Souhaitez-vous vivre près du centre communautaire ou du lieu de culte que vous fréquentez? Vos compatriotes sont-ils davantage installés dans certains secteurs de la ville?
  • Transports en commun : Souhaitez-vous avoir facilement accès aux transports en commun (autobus, métro, train de banlieue)?

Restez en contact avec la Banque Scotia pour mieux préparer votre déménagement prochain

S’abonner à notre bulletin

Étape 5 – Faire une offre d’achat

Une fois que vous avez trouvé une propriété qui vous plaît et que vous avez les moyens d’acheter, vous (ou votre agent immobilier) devez présenter une offre d’achat au vendeur. L’offre comprend la date de clôture (la date à laquelle vous devez payer la maison et effectuer le transfert de propriété), le prix de vente (le montant total que vous avez accepté de payer pour acheter la maison), le montant du dépôt (le montant que vous payez lorsque vous présentez votre offre pour confirmer que vous êtes un acheteur sérieux – habituellement, ce montant varie de 1 % à 3 % du prix de vente), une demande de certificat de localisation (un document précisant les limites et les caractéristiques de la propriété que vous achetez), le rapport d’inspection de la maison (l’inspection est réalisée par un expert et témoigne de l’état de la propriété), et la liste des articles compris dans le prix de vente (par exemple : le lave-vaisselle, les luminaires, etc.).

Après avoir reçu l’offre d’achat, le vendeur fait généralement une contre-offre en apportant certaines modifications. Ce processus peut être stressant, mais il permet aux deux parties de s’entendre.

Étape 6 – Obtenir un prêt hypothécaire

Une fois que vous acceptez l’offre, la prochaine étape consiste à obtenir un prêt hypothécaire. Ce processus sera beaucoup plus facile si vous avez demandé une préapprobation, comme nous le suggérons à l’étape 2. C’est à ce moment que votre conseiller de la Banque Scotia vous demandera de fournir tous les documents requis, comme une attestation de revenu et de mise de fonds, et confirmera la valeur de votre propriété.

Il y a de nombreuses façons d’obtenir un prêt hypothécaire et une grande variété de produits hypothécaires. Vous aimeriez en savoir plus sur les prêts hypothécaires au Canada? Nous avons rédigé un article où vous trouverez les notions essentielles pour en comprendre le fonctionnement. Votre conseiller de la Banque Scotia peut également vous aider à déterminer le produit qui vous convient à titre d’acheteur d’une première maison au Canada.

Étape 7 – Demander une inspection domiciliaire

Une fois que votre offre d’achat est acceptée, il est important de faire inspecter votre nouvelle propriété par un professionnel. L’inspecteur en bâtiment vérifiera s’il y a des moisissures apparentes et leur étendue, le cas échéant; si le sous-sol est une source d’humidité; si la toiture est en bon état; s’il y a des problèmes liés à la plomberie; si le système électrique est adéquat, etc.

Soyez vigilant lorsque vous choisissez de retenir les services d’un inspecteur, car plusieurs personnes peuvent prétendre avoir les connaissances requises. Dans la plupart des provinces, les inspecteurs doivent respecter certaines normes professionnelles. Vous pouvez également obtenir de plus amples renseignements auprès de l’Association canadienne des inspecteurs de biens immobiliers.

Voici où trouver des renseignements sur les inspecteurs immobiliers dans votre province :

Étape 8 – Conclure l’achat

La date de clôture représente la fin du processus d’achat d’une maison au Canada. C’est le jour où vous obtenez les clés de votre nouvelle demeure et en devenez officiellement le propriétaire. Cela se déroule habituellement lors d’une rencontre avec un notaire ou un avocat qui s’assurera que tous les documents juridiques et hypothécaires sont signés, que la propriété est bien enregistrée à votre nom et que la mise de fonds est versée au vendeur.

  • Vous devez payer les droits de cession immobilière qui peuvent varier de 0,5 % à 4 % de la valeur de la propriété.
  • Les honoraires juridiques du notaire ou de l’avocat, qui peuvent varier de 500 $ à 1 000 $ ou plus, doivent également être réglés à la date de clôture.

Étape 9 – Être un propriétaire responsable

C’est fait! Vous avez acheté votre première maison au Canada! Une fois que vous aurez emménagé dans votre nouvelle résidence, protégez votre investissement en :

  • effectuant vos versements hypothécaires à temps;
  • établissant un budget pour les coûts liés au logement (électricité, eau chaude, impôt foncier);
  • épargnant pour les réparations d’urgence (par exemple : toiture, fuites, électroménagers, etc.);
  • souscrivant une assurance habitation et une protection hypothécaire afin de protéger votre maison.

S’il s’agit de votre première maison au Canada, vous pourriez être admissible à un crédit d’impôt pour l’achat d’une habitation du gouvernement du Canada. Vous pouvez en faire la demande dans votre déclaration de revenus.

Nous vous souhaitons beaucoup de succès dans votre recherche d’une nouvelle propriété au Canada! Gardez en tête que la planification et l’établissement d’un budget sont essentiels à votre réussite. Nos conseillers sont là pour vous offrir des conseils et des solutions tout au long de votre démarche. Appelez-nous dès aujourd’hui pour prendre un rendez-vous!

Restez en contact avec la Banque Scotia pour mieux préparer votre déménagement prochain

S’abonner à notre bulletin

Avertissement : Le présent document est publié à titre informatif seulement. Les informations qu’il contient ne doivent pas être vues comme des conseils en placement ou des garanties pour le futur ni comme des recommandations d’achat ou de vente. Les renseignements présentés, notamment ceux ayant trait aux taux d’intérêt, à la conjoncture des marchés, aux règles fiscales et à d’autres facteurs liés aux placements, peuvent changer sans préavis, et La Banque de Nouvelle-Écosse n’est pas tenue de les mettre à jour. Même si les renseignements de tiers contenus dans le présent document proviennent de sources jugées fiables à la date de publication, La Banque de Nouvelle-Écosse ne garantit pas leur fiabilité ni leur exactitude. Les lecteurs sont invités à consulter leur propre conseiller professionnel pour obtenir des conseils financiers, des conseils de placement ou des conseils fiscaux adaptés à leurs besoins. Ainsi, il sera tenu compte de leur situation, et les décisions seront fondées sur l’information la plus récente.