Toutes les personnes arrivées au Canada au cours du dernier mois, y compris celles provenant des États-Unis, doivent s’isoler pendant 14 jours. Assurez-vous d’avoir des fonds suffisants pour assurer vos besoins essentiels et ceux de votre famille pendant la période de quarantaine obligatoire. Il peut s’écouler plus de 14 jours avant que vous puissiez passer à votre succursale et accéder à vos fonds après votre arrivée au Canada. Cliquez ici pour en savoir plus.

Détails
Lire d’autres articles sur la COVID-19

6 conseils pour les futurs nouveaux arrivants au Canada en temps de pandémie

Par Kelly Dilworth, inspirée des conseils de Munsif Sheraly

Si vous envisagez de déménager au Canada, vous éviterez bien des contretemps et des tracas en planifiant votre arrivée au pays. Cette préparation devrait vous aider à vous adapter plus facilement à votre nouvelle vie.

Heureusement, certaines mesures pourraient faciliter votre transition. Pour bien vous préparer, prévoyez les détails de votre arrivée dès maintenant. Vous pouvez prendre des mesures simples et pratiques qui favoriseront votre adaptation au Canada et dissiperont vos craintes et vos doutes.

«Nous savons à quel point l’arrivée dans un nouveau pays peut être déroutante, même dans des circonstances idéales.»
- Munsif Sheraly, premier directeur, Services multiculturels, à la Banque Scotia

Voici ce que vous pouvez faire avant de faire vos valises.

Restez en contact avec la Banque Scotia pour mieux préparer votre déménagement prochain

S’abonner à notre bulletin

Confirmez votre statut de nouveau Canadien. Vérifiez si des modifications apportées aux politiques d’immigration canadiennes pourraient retarder votre arrivée au pays ou influer sur votre statut d’immigration. Consultez la page Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada pour vous renseigner sur l’incidence de la pandémie de COVID-19 sur les services d’immigration et de citoyenneté canadiens. Si vous avez le statut d’employé temporaire étranger, de résident permanent ou d’étudiant étranger, vous pourriez être en mesure d’entrer au Canada, et ce, malgré l’interdiction temporaire de voyager imposée par votre pays d’origine. Si votre demande est toujours en traitement, certaines étapes importantes du processus d’immigration, par exemple la soumission de votre certificat de police ou le passage d’un examen médical, pourraient être retardées.

Surveillez votre état de santé. Le Canada interdit l’accès à son territoire à tout nouvel arrivant présentant les symptômes de la COVID-19, comme la toux ou la fièvre, donc ne voyagez que si vous êtes en santé, même si vous croyez n’avoir qu’une simple grippe. Si vous prenez l’avion, vous devrez répondre à un questionnaire sur votre état de santé avant d’embarquer dans l’avion. Les services frontaliers vérifieront à nouveau votre état de santé à votre arrivée au Canada. Si vous prévoyez de traverser la frontière en automobile, vous serez soumis à une évaluation médicale au poste frontalier.

Trouvez un endroit où loger avant votre arrivée. N’attendez pas de mettre les pieds au Canada avant de vous trouver un logement. Vous serez mis en quarantaine pendant 14 jours à votre arrivée au Canada, même si vous êtes en parfaite santé1. Si vous n’avez pas de logement permanent, trouvez-vous un endroit où loger temporairement, par exemple une chambre d’hôtel. Les services frontaliers vous poseront des questions sur la période de quarantaine que vous devrez respecter, alors préparez bien vos réponses.

Vérifiez si vous êtes admissible aux soins médicaux et à d’autres services. Selon la province où vous vous établirez, vous pourriez ne pas avoir accès immédiatement à certains services sociaux clés, comme les soins médicaux gratuits. Renseignez-vous sur les assurances maladie temporaires disponibles avant votre arrivée au pays. Vous pourriez devoir souscrire une assurance bien avant votre départ vers le Canada. En fonction de votre revenu et de votre dernier emploi, vous pourriez également ne pas avoir droit aux mesures d’aide offertes en lien avec la pandémie de COVID-19. Toutefois, vous pourriez avoir droit à certains autres services, comme l’Allocation canadienne pour enfants. Consultez le site Canada.ca pour obtenir les dernières mises à jour sur les programmes offerts aux nouveaux arrivants.

Faites un budget. Si vous n’avez pas déjà un emploi prévu à votre arrivée, vous pourriez avoir de la difficulté à vous trouver du travail en temps de pandémie. Puisqu’il est difficile de prévoir le moment où les entreprises rouvriront leurs portes, vous devriez vous préparer à l’éventualité de vivre sans revenu durant plusieurs mois. Dressez un budget à l’avance en considérant vos dépenses majeures à votre arrivée au Canada, telles que le loyer, les services et l’épicerie. De plus, allouez des fonds aux dépenses imprévues, comme des déplacements ou des entretiens d’urgence. Ainsi, vous brosserez un portrait réaliste du coût de la vie au Canada. Enfin, pensez à mettre de l’argent de côté pour certaines dépenses initiales, comme le dépôt en garantie à la location d’un logement et l’achat d’articles de cuisine et de mobilier.

Rassemblez les documents pertinents. Vous devrez présenter certains documents pour louer un appartement, faire une demande de carte de crédit, obtenir un permis de conduire ou vous chercher un emploi. Par exemple, un propriétaire pourrait chercher à vérifier votre cote de crédit avant de vous louer un logement, ce qui serait impossible dans votre cas puisque vous venez d’arriver au pays. Pour pallier ce manque, vous pourriez imprimer un relevé du pointage de votre cote de crédit dans votre pays d’origine. Habituellement, les renseignements de dossier de crédit étranger ne sont pas acceptés au Canada. Toutefois, certains propriétaires pourraient être disposés à faire une exception en pareille circonstance. Vous pourriez aussi vous assurer d’avoir sous la main votre curriculum vitae, vos relevés d’études et une copie de vos diplômes, votre permis de conduire et votre certificat de naissance.

En résumé : Le Canada est une terre accueillante pour les nouveaux arrivants, mais, comme partout ailleurs, ceux-ci doivent suivre une série de règles et de procédures à leur arrivée. En prenant le temps de vous renseigner dès maintenant sur votre pays d’accueil, vous faciliterez votre intégration à la société canadienne.

Restez en contact avec la Banque Scotia pour mieux préparer votre déménagement prochain

S’abonner à notre bulletin

1 https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/2019-nouveau-coronavirus/derniers-conseils-sante-voyageurs.html

Avertissement : Le présent document est publié à titre informatif seulement. Il ne doit pas être réputé offrir des conseils en placement, une garantie pour l’avenir ou des recommandations d’achat ou de vente. Les renseignements présentés, notamment ceux ayant trait aux taux d’intérêt, à la conjoncture des marchés, aux règles fiscales et à d’autres facteurs liés aux placements, peuvent changer sans préavis, et La Banque de Nouvelle-Écosse n’est pas tenue de les mettre à jour. Même si les renseignements de tiers contenus dans le présent document proviennent de sources jugées fiables à la date de publication, La Banque de la Nouvelle-Écosse ne garantit pas leur fiabilité ni leur exactitude. Les lecteurs sont invités à consulter leur propre conseiller professionnel pour obtenir des conseils financiers, des conseils de placement ou des conseils fiscaux adaptés à leurs besoins. Ainsi, il sera tenu compte de leur situation, et les décisions seront fondées sur l’information la plus récente.